Virgule Oeil – 2005

,OEIL

Virgule ŒIL
Café Oz « Australian Bar »
Lundi 28 février 2005- 20h00

10 étudiants en art vous font partager leurs essais vidéos.

____________

Aymeric DELHAY – aymericdelhay.com

Estrella ESTEVEZ – estrellaestevez.com

Floriane CARLIER – florianecarlier.wordpress.com

Frédéric GRAS

Liu XIANFENG

Ludovic BURCZYKOWSKI

Thomas ROUSSEL

Sandro MORILLON – soundcloud.com/hubresearch

Sébastien MAUFROID

William VAN STRATEN

___________

« Super tomate »
2004 – 0’36’’ – William Van Straten

« Chantier »
2004. 7′. Aymeric Delhay.
Le fond d’une tuerie visuelle, une bande sonore tirée d’un célèbre jeu vidéo, une ville en chantier, des voiles et réactualise, dans une succession de plans figés, le souvenir d’une menace toujours présente et vivante : la barbarie de la haine et de la guerre.

«  ,1,1 »
2005. 4′. Sandro Morillon.
Des images pour échanger ? On nous avait promis de l’information avec la télé et des échanges planétaires avec Internet…
Arrêtons les calmants ! Pourquoi n’être unis que dans la léthargie !

Sans titre
2005. 5′. Estrella Estevez.
Fragmentation, défilement, emprunte, corps, eaux, trace, machine…

Sans titre
2005. 7′.Thomas Roussel.
Cash-Sex et Booker-T. Strapontin d’or de pucelles aux bras cassés ; dis donc Dildo tu te branles pour Bugs Bunny ? ¾ Eh ! Quand le concert dure l’habitant jouit !

« Landas-Rosult (en entendant l’espace) »,
2005. 5’00’’. Sébastien Maufroid.
Landas, Rosult, deux noms sur une grille d’horaires SNCF, chacun un village, échoué au fond du Nord. Le train, administratif, s’y arrête parfois. Rarement on y descend. Entre les deux des champs, trois couleurs. Des arbres, des bosquets, des câbles, deux hameaux. Faute de brume, un château d’eau à l’horizon 28 secondes par trajet. Les codes y sont un voyage, le paysage une partition.

« Sa Chambre »,
2005. 2’49’’. Floriane Carlier.
Espace rempli, couleurs chatoyantes. Des pieds glacés et l’horloge hibou.
Un plan-séquence pour poétiser et déséquilibrer.

« La galerie du temps »,
2005. Ludovic Burczykowski.
Quand le Mineur de temps débouche là où l’on fabrique le le temps…

« Henner »
2005. 5’20 ». Frédéric Gras.
Entre chien et loup, la neige définit un cocon, là où les images furtives sont indices de température, des musiciens hésitant comme autant d’instants intemporels.

« Samedi matin »
2005. 3’30 ». Liu Xianfeng.
Adulte-enfant fait du spor t au square.

« Séquence »
2005. 4’30 ». William Van Straten.
Image par image.
La fuite, sans repère ni direction. Lorsque le ton monte et l’esprit ne situe plus.
,ŒIL – virgule_œil@yahoo.fr

13-10-2013 17;26;41

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s